Ma formation


Remise du diplôme d'ostéopathe

Formation initiale

 

Je suis Diplômée d'Ostéopathie (D.O.) de l'Institut des Hautes Etudes Ostéopathiques de Nantes (IdHEO) depuis 2015, à l'issue d'une formation à temps complet de 5 ans sanctionnée par un examen clinique ainsi qu'un mémoire de fin d'études.

 

Durant ces 5 années d'études, j'ai acquis des connaissances théoriques ; notamment en anatomie, physiologie, biomécanique,  physio pathologie, sémiologie, etc ; ainsi que des connaissances pratiques via l'apprentissage théorique et pratique des différentes techniques ostéopathiques.

Lors de mes 2 dernières années d'études, j'ai pu mettre en pratique l'ensemble de ces compétences au sein de la clinique ostéopathique de l'école ainsi que lors de différents stages sportifs.

 

Mémoire de fin d'études : Revue de littérature "L'ostéopathe devant les troubles de la phonation de la personne intubée et/ou trachéotomisée".

 

Formations post graduées

 

2016 - 2017 : Abord ostéopathique de la périnatalité (J-M Briand, M Barrot, T Leboursier) - Ostéonat

2017 : Dysfonctions cervico-maxillo-faciales (A Piron) - Osteovox

2018 : Grossesse et prévention pédiatrique et Accouchement et post partum (E Boillot) - Elisa Boillot

 

Ma pratique


Différentes techniques ostéopathiques

 

 

Chaque patient est unique, chaque douleur l'est aussi, il est donc important de pouvoir adapter sa pratique à votre demande, votre âge et vos antécédents. C'est pourquoi, afin de répondre le mieux possible à votre besoin, j'utilise diverses techniques dont voici une liste non-exhaustive :

 

  • Les techniques d'inhibition : j'effectue un point d'appui  précis sur le tissu en lésion afin d'obtenir un relâchement
  • Les techniques myotensives : elles demandent une participation active du patient par un jeu de contracter/relâcher
  • Les techniques fonctionnelles : ce sont des techniques douces qui permettent avec l'aide du patient (positionnement, respiration et apnée) de venir mobiliser les différents tissus du corps vers un état de relâchement permettant la correction de la lésion.
  • Les techniques structurelles : Elles permettent de mobiliser une articulation dans le sens opposé à sa lésion. Un "crack", correspondant à une libération de gaz dans l'articulation, peut être entendu au cours de la manipulation mais n'est pas systématique. Ce sont des techniques de faible amplitude de mouvement. Contrairement à ce que l'on peut penser, ces techniques ne demandent pas de force, mais de la vitesse et de la précision.
  • Les mobilisations rythmiques : comme leur nom l'indique, ce sont des mobilisations douces des articulations effectuées avec une vitesse variable selon le patient. Le but étant de redonner du mouvement à l'articulation concernée.
  • Les techniques crâniennes et crânio-sacrées
  • Les techniques viscérales, etc.

 

La mise en place de chaque technique nécessite que vous soyez le plus détendu possible, ce qui n'est pas toujours simple lorsque nous avons mal j'en conviens. Afin de vous aider dans votre relâchement, il est important de travailler en douceur, sans précipitation et à l'écoute de votre ressenti.